Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Il s’exprimait par le polar

Gilles Walkowiak, auteur à la plume prometteuse nous a quittés vendredi 27 octobre. Hommage à ce Lillois qui s'est battu contre la maladie sans oublier de partager son plaisir de l'écriture.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Atteint d’un cancer du larynx le privant de sa voix, le Nordiste à la plume prometteuse voyait en l’écriture une autre manière de communiquer. Gilles Walkowiak pouvait dévorer jusqu’à quatre polars par semaine. En mars 2015, lorsqu’il subissait l’ablation du larynx, il lui fallait trouver un nouveau moyen d’expression. Il se lançait alors à corps perdu dans l’écriture en s’inspirant de l’univers sombre de John Connolly, son auteur de prédilection. Et puis, tout avait été très vite. « J’ai écrit mon premier roman, Toute cette haine, en quatre mois, et en mars 2016 il était publié à huit cents exemplaires par la maison d’édition Ravet - Anceau. »

Pour cet homme qui subissait des séances hebdomadaires de chimiothérapie, écrire une histoire, c’était comme en lire une. Un passetemps exceptionnel. « Il y a forcément un côté thérapeutique à cet exercice
puisqu’à défaut de pouvoir parler, je fais parler mes personnages », soulignait-il. En parallèle à l’écriture, Gilles Walkowiak travaillait à la mairie de Lille à mi-temps thérapeutique.

Lorsqu’on lui demandait pourquoi Lille est la toile de fond principale de ses ouvrages, Gilles Walkowiak était formel : « Je pense que l’on peut écrire uniquement sur ce que l’on connaît. Excepté un épisode de deux ans à Montréal, ma deuxième ville de coeur, j’ai toujours vécu à Lille. » Son second roman, Rouge comme neige, sorti en mai 2017, l’auteur nordiste travaillait sur le troisième tome pour une publication en mai 2018.



Lire aussi

Christophe Rauck, directeur du Théâtre du Nord. © Daniel Rapaich, Ville de Lille
Belles rencontres au Théâtre du NordCulture

Une vingtaine de spectacles à l’affiche cette saison, dont des créations et des adaptations de textes contemporains.

Ajouter à mes favoris Voir
Michel, instit' "à l'ancienne"Seniors

Retraité de l'Éducation nationale, Michel Bodin a rejoint la classe 1930 de l’écomusée du « denier des écoles laïques de Lille ».

Ajouter à mes favoris Voir
Zoo : nouvelles conditions d'entréeLoisirs

Le zoo est gratuit pour les Lillois, Hellemmois et Lommois munis d'un pass zoo ; payant pour les autres.

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer