Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Michel, instit' "à l'ancienne"

Retraité de l'Éducation nationale, Michel Bodin a rejoint la classe 1930 de l’écomusée du « denier des écoles laïques de Lille ».

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Plusieurs fois par mois, Michel Bodin enfile une blouse grise d’instituteur sur le modèle de celle des années 1930. Et à peine franchi le seuil de l’écomusée de Lille, il devient intarissable sur cette école d’autrefois. Pupitres en bois et encriers intégrés, buvards, instruments de mesure, poêle à charbon, tableau noir, bonnet d’âne…, tout est là pour un bond en arrière dans une classe où tout date de 1930 !

« Tous ces objets ont été collectés par un enseignant passionné, Jacques Naveaux, aujourd’hui président d’honneur de notre association », précise Michel. Cette association, c’est le « denier des écoles laïques de Lille » qui propose des balades civiques destinées aux écoliers et qui s’investit aussi pour les Nouvelles Activités Périscolaires (NAP) ou lors des journées du patrimoine. C’est elle également qui gère l’écomusée.

Les enseignants y sont accueillis avec leurs élèves, des groupes de seniors viennent y retomber en enfance et, depuis quelques mois, les curieux peuvent découvrir les lieux le premier samedi de chaque mois.

Une dictée à la plume !

Plongée dans un monde inconnu pour les plus jeunes, souvent étonnés par l’atmosphère de la classe, l’écriture à la plume, les récompenses telles que la médaille du mérite ou les punitions telles que le coup de règle sur les doigts !

Surpris aussi par le comportement très strict que devaient avoir les élèves à l’époque et que Michel se fait un malin plaisir à leur demander le temps de la visite. Pour les adultes, pas difficile de « jouer sur la corde sensible de la nostalgie », indique Michel qui aime donc aller plus loin : « sortir des souvenirs pour réfléchir à la façon dont l’enseignement et l’éducation ont évolué dans notre société ».

Il est possible aussi pour les visiteurs de s’amuser avec des jeux en bois et de se régaler d’un goûter à l’ancienne. Et, bien sûr, les grands ont droit à la dictée ! « Pour mémoire, les accents et traits d’union oubliés ou ajoutés valent pour une ½ faute », rappelle Michel qui ajoute : « au certificat d’études d’alors, cinq fautes, c’était le zéro, note éliminatoire pour cet examen » !

Pour fonctionner, cet écomusée compte sur un salarié et cinq bénévoles, dont Michel, lui-même ancien enseignant puis directeur de l’école Desbordes-Valmore, aux Bois-Blancs, pendant trente ans. « A peine à la retraite, j’ai rejoint cette école d’autrefois », s’amuse-t-il, « avec cette envie intacte de continuer à transmettre ».

Par Valérie Pfahl

4 rue Frédéric Mottez. Infos 0320523315 ou 0664445302 ou denier.ecole@free.fr Groupes sur réservation. Ouverture aux individuels le premier samedi de chaque mois, 14h (de préférence sur réservation), deux euros l’entrée (remboursés pour tout visiteur qui fait zéro faute à la dictée !).



Lire aussi

Une semaine toujours bleueLoisirs

Rendez-vous pour les animations, spectacles et sorties de la Semaine Bleue du 2 au 6 octobre.

Ajouter à mes favoris Voir
PBA, atrium, vue sur le café, © Atelier Smagghe
Beaux-Arts : voici le nouvel atriumCulture

L’atrium est le premier chantier de la métamorphose du musée. Il a été inauguré le week-end du 23 juin.

Ajouter à mes favoris Voir
DANSES LATINES ACTUELLES

Sur des airs de... SALSA, BACHATA, KIZOMBA !

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer