Les antennes relais à Lille

Le 9 octobre dernier, le conseil municipal de la Ville de Lille a décidé d’un moratoire local sur le déploiement de la 5G.

Partager sur :

Google+

Si la métropole lilloise en 2018 a été désignée comme territoire d’expé­rimentation, l’installation et l’activation des antennes 5G sont suspendues à Lille, au nom de l’intérêt général et de la protection de la population locale. « Nous sommes en attente d’études pour répondre à quatre interrogations majeures », explique Akim Oural, adjoint au maire chargé du numé­rique.

Le volet sanitaire d’abord : un rapport de l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), attendu pour mars 2021, doit éclairer sur les possibles répercussions de la 5G sur la santé. Se pose aussi la question de l’em­preinte carbone, avec une consom­mation de matériel et d’électricité qui risque d’augmenter. Troisième sujet : l’impact économique et social, avec des dépenses supplémentaires pressenties pour les entreprises et les ménages, en cette période de crise économique. Enfin, conclut l’élu au numérique, « des questions demeurent sur la sécurisation des objets connectés qui fonctionneront en réseau 5G ».

Les membres du Conseil lillois de la jeunesse, du Conseil communal de concertation et des Conseils de quartier participent tout le mois de mai 2021 à des ateliers pour échanger avec des professionnels sur la 5G.

Un bilan est prévu pour juin avec leurs préconisations.

Le DIM : dossier d’information mairie

Depuis la loi Abeille du 9 février 2015 relative à la sobriété, à la transparence, à l’information et à la concertation en matière d’exposition aux ondes électromagnétiques modifiée par la loi Élan du 23 novembre 2018, les opérateurs doivent transmettre aux mairies un DIM (Dossier Information Mairie) un mois avant le dépôt de la demande d’autorisation d’urbanisme si celle-ci est nécessaire.

Cette loi a imposé aux exploitants (les opérateurs) d’installations soumises à avis ou accord de l’Agence nationale des fréquences d’informer par écrit le maire et de lui transmettre un dossier.

Ce dossier constituant le socle de l’information locale, est composé entre autres :

  • d’une synthèse du dossier,
  • du calendrier indicatif des travaux,
  • des caractéristiques des antennes (nombre d'antennes à installer ou à modifier, et pour chacune d'elles, la génération de système mobile…),
  • d’un document élaboré par l'État synthétisant l'état des connaissances scientifiques.

Lorsque le dossier est complet, un avis est prononcé par la collectivité au regard de la charte de téléphonie mobile en vigueur.

Pour consulter les DIM déposés, vous pouvez télécharger les documents suivants : https://box.mairie-lille.fr/sharing/vlSO2EWIw

Comment faire une demande de mesures de champs électromagnétiques ?

Des demandes de mesures de champs électromagnétiques peuvent être réalisées en intérieur ou en extérieur par tout citoyen qui le demande. Pour cela, une demande peut être adressée à la Mairie de Lille en complétant le formulaire CERFA n°15003*02 disponible sur https://mesures.anfr.fr/#/ et en l’adressant une fois rempli au service des risques urbains et sanitaires (Place Augustin Laurent - CS 30667 - 59033 Lille Cedex).

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer