Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Notre action pour l'énergie et climat

Le logement et les transports sont les principaux émetteurs de gaz à effet de serre. L’urbanisme, l’éducation ou encore la coopération décentralisée figurent parmi les autres champs d’intervention municipaux.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Lille a lancé dès 2001 sa démarche d’Agenda 21 et depuis 2008, un Plan climat énergie territorial. Pour développer la transition énergétique, les villes sont en première ligne sur les questions de développement urbain (habitat, transports, développement économique), de politique sociale, culturelle et de coopération.

L’action de la ville

  • La politique d’habitat durable est généralisée depuis 2008. 86% des logements livrés neufs entre 2008 et 2014 affichent des performances énergétiques supérieures à la réglementation thermique 2005. Pour la rénovation du parc social et privé, les primes versées par la Ville (4,3M€ entre 2008 et 2014) sont conditionnées au respect du référentiel habitat durable. La Ville cofinance par ailleurs la Maison de l’habitat durable, lieu de conseils et guichet unique pour les habitants, lieu ressource pour les entreprises et artisans.
  • En urbanisme, la reconquête de friches urbaines (Fives Cail, Saint-Sauveur, Lille-Sud) permet d’éviter l’étalement urbain. La Ville a défini un cadre stratégique écoquartier qui systématise la prise en compte du développement durable dans les opérations d’urbanisme. Les Rives de la Haute Deûle (Bois-Blancs) ont décroché en 2012 le label national « écoquartier ». Des démarches innovantes sont lancées dans les projets Euralille3000, Saint-Sauveur et Concorde.
  • Sur la mobilité, la Ville soutient des initiatives telles que l’autopartage et le développement des pistes cyclables. Elle rembourse 70% des charges de transport de ses agents s’ils utilisent les transports en commun.
  • Au sein des espaces verts, Lille utilise plus de produits phytosanitaires. Elle soutient des projets de jardins partagés. Parmi les projets originaux, des ruches et le pâturage de certains jardins publics.
  • Pour éduquer, les usagers, personnels municipaux et écoliers sont invités à participer aux "Défis piscine et sport", une sensibilisation aux bons gestes pour réduire sa consommation d’énergie. La Ville aide les habitants en précarité énergétique.
  • Dans le cadre de la coopération décentralisée, la Ville soutient actuellement deux projets avec des villes jumelées : biogaz et réhabilitation de l’éclairage public à Saint-Louis du Sénégal ; élaboration d’un plan stratégique de développement durable à Naplouse (Cisjordanie).
  • Sur l'éclairage public, la Ville a adopté un plan lumière qui s'étend de 2013 à 2019. Basé sur une approche innovante conciliant les besoins des usagers, une nécessaire sobriété et la protection de l’environnement, ce plan lumière offre des mises en lumière renouvelées et ajustées de l’espace public, du patrimoine et des illuminations festives de fin d’année. Depuis 2005, Lille est pionnière dans la mise en œuvre des marchés performentiels d’éclairage qui permettent de maîtriser les budgets de fonctionnement (énergie et entretien) par la mise en œuvre d’un programme d’investissement important et optimisé.

à télécharger

Le saviez-vous ?

Entre 2004 et 2014, avec des équipements plus performants et en changeant certaines pratiques, la Ville a réduit de 42% sa consommation d’énergie pour l’éclairage public. La consommation d’énergie dans les bâtiments municipaux a aussi baissé de 13,8%.

Lille a signé en 2009 la convention des maires qui s’engagent à dépasser les objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 20% d’ici 2020.

Lille compte 16 900 points lumineux d’éclairage public et 2 000 de mise en lumière. Entre 2005 et 2013, c'est  60% des ouvrages reconstruit, tout en réalisant 40% d’économie en consommation d’électricité. Et entre 2013 et 2019, un dispositif évolutif de mise en lumière pérenne et évènementielle sera déployé pour l’amélioration du cadre de vie et l’attractivité de la ville avec un objectif d'une d’économie en consommation d’électricité de 21%.

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer