Which fish ? Les objectifs

76 % des pêcheries mondiales sont pleinement exploitées ou surexploitées et 9,1 millions de tonnes de prises accidentelles sont rejetées chaque année.Si la surpêche continue, les pêcheries alimentaires pourraient s’effondrer complètement d’ici 2050.
Il est temps de se poser la question…QUEL POISSON ?

Partager sur :

Google+

LA CAMPAGNE WHICH FISH ?

La consommation en produits de la mer ne cesse de croître. Cette production représente 167 millions de tonnes environ, dont 146 millions sont destinées à la consommation humaine. Cette production s’intensifie, faisant place à des techniques de moins en moins vertueuses qui contribuent à la surexploitation des ressources halieutiques et à la destruction des habitats.

Cette campagne européenne porte sur la façon dont les activités humaines commerciales ont un impact sur la conservation des espèces marines. Elle se concentre également sur le fonctionnement des zoos et des aquariums et les encourage à apporter de réels changements à leurs pratiques de travail avec des objectifs communs de gestion et de protection de la biodiversité marine.

LES OBJECTIFS DE LA CAMPAGNE

SENSIBILISER À UNE CONSOMMATION HUMAINE DURABLE

Logo which fish La surpêche conduit à l’appauvrissement des espèces et à la diminution progressive des captures. À cette situation de surexploitation s’ajoutent des habitudes alimentaires et culturelles, concentrant la pression sur un nombre limité de ressources. Repenser notre consommation en agissant sur nos choix est un acte essentiel pour enrayer le déclin des espèces menacées.

FINANCER DES PROJETS DE CONSERVATION

 Cette campagne, en plus de sensibiliser chacun sur sa consommation, vise la récolte de fonds pour financer, par ordre de priorité :

  • le soutien de la création de zones de protection marines pour sauvegarder les espèces actuellement touchées ou risquant d’être affectées par une pêche non durable ; urne
  • le soutien de la recherche sur le développement d’aliments pour animaux alternatifs, en réduisant le recours aux produits marins ;
  • le développement d’une plate-forme européenne qui facilitera l’accès des zoos et aquariums à des poissons durables et de qualité destinés à l’alimentation animale ;
  • le développement et la prestation de formations pour aider les aquariophiles et les conservateurs à travers l’Europe à mettre en oeuvre des protocoles d’élevage ex situ et à développer des plans de collecte institutionnelle plus durables.

La récolte de ces fonds est organisée en partenariat avec l'association Zooalil.

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer