Créer un compte

Créez votre compte et recevez toute l’actualité qui vous ressemble.


Un outil pour acheter moins cher

Lille s’est dotée du premier Organisme de foncier solidaire (OFS) de France. Un outil pour permettre aux ménages d’acheter leur logement moins cher, en dissociant la propriété du sol et du bâti. 

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Lille est la première ville de France à lancer un organisme de foncier solidaire en 2017.

« Le constat est simple, si les prix du logement sont élevés, c’est souvent parce que le foncier, c’est-à-dire le sol où sont construits les appartements et les maisons, coûte cher et en particulier dans le centre-ville », explique Audrey Linkenheld, conseillère municipale chargée du plan lillois de l’habitat.

« Avec ce nouveau dispositif, unique en France, le prix du foncier est dissocié du prix global du logement qui de ce fait est vendu moins cher », poursuit celle qui fut aussi la députée corapporteure de la loi Alur sur le logement.

Concrètement, lors de l’achat du logement, les murs appartiennent à l’acquéreur. Le terrain est, quant à lui, loué à l’Organisme de foncier solidaire, pour une somme modique comprise entre 0,50 et 1€ /mois/m2 pendant toute la durée de la propriété.

Pour bénéficier des logements proposés par l’Organisme de foncier solidaire, les acquéreurs doivent respecter un plafond de ressources. Ils peuvent ensuite acheter leur bien comme n’importe quel autre bien immobilier.

Deux opérations à Lille

Deux premières opérations sont lancées dans le centre de Lille : la première rue Jean-Bart, sur le site de l’ancienne faculté de pharmacie. Treize logements sont concernés dans un ensemble immobilier. Le prix du m2 sera d’environ 2 100 €, bien inférieur au prix moyen en neuf dans le quartier.
La seconde opération, rue Renan, à côté du Tribunal administratif, comptera une vingtaine de logements.

Les mêmes avantages pour les propriétaires suivants

L’acquéreur qui sera passé par l’Organisme de foncier solidaire peut revendre son logement, le transmettre à ses héritiers ou même l’hypothéquer comme n’importe quel bien immobilier.
Une condition toutefois : que le nouveau propriétaire remplisse les mêmes conditions de plafond de ressources que le précédent. En cas de plus-value, celle-ci sera partagée entre le vendeur et l’Organisme de foncier solidaire, qui pourra ainsi réinvestir cet argent dans de nouveaux projets du même type.

« Grâce à ce système, ce n’est pas seulement le premier acquéreur qui est aidé mais tous ceux qui achèteront ce bien », poursuit Audrey Linkenheld. « L’objectif est de pérenniser l’accession abordable à la propriété dans les villes. »
Depuis de nombreuses années, la Ville a fait du développement du logement à des prix abordables, une priorité. Sur les 10 000 logements construits au cours de ce mandat, 1 250 l’ont été en accession aidée. Mais avec ce nouveau dispositif qui dissocie la propriété du sol et du bâti, le premier propriétaire n’est plus le seul à en profiter.

L’Organisme foncier solidaire est une association à but non lucratif. Il rassemble, pour le moment, plusieurs membres dont la Ville, la Fondation de Lille et la Fédération des promoteurs immobiliers.

>Plus d’infos : Ville de Lille – direction habitat au 03 20 49 51 94 ou accession@mairie-lille.fr


Lire aussi

Saint-Sauveur : premiers chantiers en 2018Projets urbains

Les orientations majeures du projet d’aménagement de la friche Saint-Sauveur ont été présentées ce 13 septembre, suite à la concertation menée.

Ajouter à mes favoris Voir
CCAS : annonce de venteLogement

Le Centre Communal d’Action Social de la Ville de Lille met en vente le bien situé à Lille 139 rue Colbert dans le quartier de Vauban-Esquermes.

Ajouter à mes favoris Voir
Salon SenioRêva à Lille Grand Palais
SenioRêva, le salon pour préparer et vivre sa retraite !Seniors

Les 5, 6 et 7 octobre 2017 à Lille Grand Palais de 10h à 18h

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer