Histoire de la Braderie de Lille

L'histoire de la Braderie de Lille reste mal connue. Elle tire ses origines de la franche-foire médiévale et a évolué au long des siècles pour devenir cet incontournable rendez-vous de la chine et de la fête, aujourd'hui connu dans toute l'Europe.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

La Braderie de Lille s'est modifiée au fil des années, et s'est considérablement étendue, dans le temps et l'espace. Mais l'esprit - libertaire - de la grande fête de septembre demeure.

Les origines de la Braderie de Lille

Le mot "braderie" apparaît pour la première fois dans une ordonnance du magistrat de Lille, datée d'août 1446. A l'occasion de la franche-foire annuelle, deux cabaretiers, Gobin Maille et Pierre Tramart, demandent l'autorisation de "faire braderie ou rôtisserie" devant leurs maisons, rue de la Grande-Cauchie (actuelle rue de la Grande-Chaussée),  "afin de secourir de viandes aux personnes qui assisteront à la dite feste."

Pas question à cette époque de vendre de vieux objets, aucune source historique ne l'évoque en tous cas. En revanche, l'histoire de la Braderie est intimement lié à ce grand événement marchand qu'est la franche-foire. On en trouve mention dès 1127 sous la plume du chroniqueur Galbert de Bruges. La franche-foire, qui a lieu dans la deuxième quinzaine d'août (période où la Deûle est à son plus bas niveau, contre les risques d'inondation), attire à Lille des marchands et des clients venus du Nord comme du bassin méditerranéen. Car lors de l'événement, qui se tient dans le secteur actuel de la Grand'place, les marchands extérieurs à Lille ont l'autorisation exceptionnelle de vendre dans la ville, exemptés de taxes (les Lillois ayant le reste de l'année le monopole du commerce chez eux).

La Braderie de Lille au XIXe siècle

Avec l'amélioration des moyens de communication au XVIIIe siècle, la franche-foire lilloise perd de son intérêt et décline peu à peu. Les manèges et attractions, qui ont quitté le centre-ville pour le Champ de Mars en 1836, connaissent en revanche un succès croissant. Une toile de François Watteau, exécutée en 1800 et visible au musée de l'Hospice Comtesse, donne à voir la Braderie de l'époque.

Le XIXe siècle voit en revanche se développer l'aspect "vide-grenier" de la Braderie, dont rien n'indique qu'il ait existé au Moyen-Age comme on le dit souvent. La pauvreté des nombreux ouvriers lillois de l'époque explique sans doute la croissance de ce marche de l'occasion qui attire dès la fin du XIXe siècle des trains spéciaux. Les chansonniers comme Alexandre Desrousseaux célèbrent cette grande fête populaire où l'on fait des farces aux passants, où l'on mange et boit, où l'on se marie aussi. Les moules font leur apparition, suivies plus tard des frites (la Braderie a-t-elle la frite ?)

Braderie de Lille : les temps modernes

Annulée pendant la Première guerre mondiale, la Braderie commence à timidement étendre son périmètre dans les années 1920. Mais la guerre de 1939-1945 puis l'avènement de la société de consommation mettent à mal ce marché aux puces géant. C'est la jeunesse de mai 1968 qui lui redonne un second souffle, en faisant de la Braderie le lieu d'expression de toutes les opinions. "La Voix du Nord" écrit en 1970 : ces jeunes (...) sauvent la braderie. Ils la libèrent depuis quelques années de ce marché pour forains qui n'avait plus de braderie que le nom".

C'est le début d'une irrésistible médiatisation, surtout après la nomination de Pierre Mauroy, maire de Lille, au poste de Premier ministre en 1981. La disparition du lundi de Braderie en 1996 et le recentrage sur le week-end rendent la Braderie accessible à tous les visiteurs, plus de 2 millions en 2015. Désormais, des Américains et des Asiatiques font le chemin jusqu'à Lille, le premier week-end de septembre.

Les nouveautés de l'édition 2017 devraient lui permettre de renouer avec la Braderie mythifiée, plus authentique, faisant la part belle aux vide-greniers et à la brocante.

Sources : "La Braderie, une histoire lilloise", Elodie De Vreyer, éditions Ravet-Anceau


Lire aussi

Braderie : réservez votre emplacement Loisirs

Les samedi 2 et dimanche 3 septembre 2017, Lille deviendra la capitale de la chine ! Vous souhaitez réserver un emplacement ? Suivez le guide !

Ajouter à mes favoris Voir
Comment brader sur l’Esplanade ?

Vous souhaitez brader sur l'Esplanade ? Découvrez les nouvelles dispositions pour participer au plus grand rendez-vous de la chine d'Europe...

Ajouter à mes favoris Voir
Que puis-je vendre à la Braderie ?

Vous participez pour la première fois à la grande Braderie de Lille mais ne savez pas ce que vous pouvez vendre ? Consultez la liste des objets au...

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer