Histoire de la Braderie de Lille

L'histoire de la Braderie de Lille reste mal connue. On suppose - sans qu'aucun document ne l'atteste - que la tradition remonte au Moyen Age, à l'époque où les domestiques lillois avaient obtenu le droit de vendre, entre le coucher et le lever du soleil, les vieux vêtements et objets usagers de leurs patrons.

Ajouter à mes favoris

Partager sur :

Google+

Depuis, la braderie de Lille s'est modifiée au fil des années, et s'est considérablement étendue, dans le temps et l'espace. Mais l'esprit - libertaire - de la grande fête de septembre demeure.

Des origines jusqu'au XVIème siècle

La première trace écrite de la braderie de Lille remonte à l'année 1127. Cet événement a très souvent évolué tant dans sa forme (selon les années, cela ressemble à une foire, à une vente de tissus ou à un vide-grenier) que dans la date à laquelle elle se tenait et sa durée.

A l'origine, après l’Assomption, des commerçants du monde entier pouvaient vendre exceptionnellement leurs produits durant la Foire de Lille, appelée aussi la Franche Foire. Au XIVe siècle, la date de la foire fut décalée au 27 août et dura cinq jours. En 1446, Godin Maille et Pierre Tremart, deux marchands de volailles, décidèrent de s’installer sur la foire pour vendre des harengs et des poulets cuits. C'est alors que serait apparu l'origine du mot « braderie ». En effet, en langue flamande, le verbe « rôtir » se traduit par « braden » et il se pourrait donc que cette traditionnelle vente de poulets rôtis ait fait naître le mot « braderie ».

Le terme « braderie » a bien été utilisé dans une ordonnance du Magistrat du XVè siècle, qui était en quelque sorte les délibérations du Conseil Municipal de l'époque. Cependant, le mot « foire » a très largement été employé jusqu'à la Révolution française et même au-delà.

À la fin du XVe siècle, cette foire fut rallongée de deux jours amenant ainsi à 7 jours de festivités.

La période moderne

Par la suite, au début du XVIème siècle, cet événement se transforma en vide-grenier à partir du moment où les domestiques obtinrent le droit de vendre les objets usagés de leurs patrons, entre le coucher et le lever du soleil. En 1523, la date fut fixée au 30 août (ou le 31, si le 30 était un dimanche) et la durée demeura à sept jours ouvrables. De nouveaux changements intervinrent au XVIIème siècle lorsque les conditions de circulation dans le pays s'améliorèrent, avec notamment le perfectionnement des routes. De ce fait, les opportunités de ventes pour les marchands devinrent plus grandes et ces derniers n’attendèrent plus seulement la foire pour vendre leurs produits. Ils furent alors moins nombreux lors de cet événement, contrairement aux artistes ambulants qui, quant à eux, profitèrent davantage de cette foire.

Durant le XIXème siècle, aux marchands et artistes s'ajoutèrent des bourgeois et des camelots pour vendre leurs objets. Entre la fin du XIXème siècle et le début du XXème siècle, les frites firent leur apparition et les moules vinrent peu après. Puis, entre le milieu du XXème siècle et les années 1960, la braderie devint un grand marché, perdant de sa superbe en raison des guerres et des destructions qui transformèrent la ville de Lille en un énorme chantier de reconstructions.

Ce n'est réellement que dans les années 1970, période du retour à la consommation de masse, que la braderie renaît.

Aujourd'hui

Entre la fin des années 1940 et la fin des années 1970, la braderie se déroulait du dimanche à minuit au lundi midi, et avait lieu le premier lundi qui suit le premier dimanche de septembre. La nuit était alors réservée aux bradeux tandis que la braderie des commerçants se déroulait le lundi matin.
Aujourd'hui, la braderie a lieu le week-end. Durant ce temps, la ville de Lille se transforme en un énorme « marché aux puces » où les cultures se croisent.

Il est intéressant de souligner que la tradition de la Braderie de Lille perdure à travers les siècles, malgré le passé tourmenté de Lille qui fut souvent en guerre et changea de rattachement (successivement flamande, française, bourguignonne, espagnole avant de finalement redevenir française).

La continuité de la Braderie à travers les siècles positionne également Lille comme une place commerciale incontournable tout au long de l'histoire.

Sources : Archives Municipales de Lille, Wikipédia.


Lire aussi

Périmètre Braderie 2017 : accès et stationnementTourisme et patrimoine

La Braderie de Lille 2017 change. Son accès et le stationnement également...

Ajouter à mes favoris Voir
Braderie 2017 : comment brader si...

Vous vous interrogez sur les nouvelles modalités pour réserver votre emplacement ? Nous vous expliquons comment être prêt pour le premier week-end...

Ajouter à mes favoris Voir
Comment brader si vous êtes résident lilloisTourisme et patrimoine

Pour cette édition 2017, la Braderie de Lille change les modalités de participation. Si vous êtes Lillois et que vous voulez brader, voici ce qu'i...

Ajouter à mes favoris Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer