Les observatoires de la nature

Vous êtes curieux de nature ? Vous aimez vous arrêter pour voir papillons, hirondelles, libellules ou encore des plantes sauvages sur les trottoirs ou dans les parcs ? Que vous soyez chercheur en herbe ou naturaliste confirmé, amateur ou passionné, développez vos connaissances, contribuez à la connaissance de la biodiversité lilloise et découvrez comment la protéger !

Partager sur :

Google+

A quoi ça sert ?

Pour bien protéger la biodiversité, la première étape, c'est de la connaître !

Combien d'espèces de libellules vivent à Lille ? En a-t-on observé de nouvelles cette année ? Les actions pour les préserver ont-elles été efficaces ? Pour répondre à toutes ces questions, une méthode : l'observation. Et plus il y a de paires d'yeux à regarder, plus les données sont complètes. Ainsi, chacun peut, à son niveau, aider les scientifiques et chercheurs qui ne pourraient effectuer seuls ce travail.

Cerise sur le gâteau : en participant vous aussi, vous apprendrez à reconnaître de nouvelles espèces et développerez rapidement vos connaissances, tout le monde y gagne !

Alors, on s'y met ? Fan des herbes folles ou curieux des libellules, avec les sciences participatives, il y en a pour tous les goûts !

Comment ça marche ?

Les observatoires Vigie Nature du Muséum National d'Histoire Naturelle

Vous suivez un protocole simple mais rigoureux pour observer et remonter vos données dans le réseau Vigie Nature où elles seront analysées. La plupart des protocoles sont accessibles à tous, petits ou grands, débutants ou confirmés ! En voici quelques-uns :

Sauvages de ma rue

Partez à la découverte des plantes sauvages qui peuplent nos trottoirs... Lancez l'application, choisissez une rue et c'est parti ! A vous d'identifier facilement vos découvertes parmi plus de 200 espèces végétales, grâce aux outils fournis.

Oiseaux des jardins

Choisissez un poste d'observation (mon jardin, mais aussi un square ou mon balcon), et comptez le nombre d'individus différents qui se posent pour chaque espèce. Ensuite, il n'y a plus qu'à créer "votre jardin ou poste d'observation et saisir les données. Encore une fois, pas de panique, des fiches très complètes vous aident à bien identifier les oiseaux. Pratique, vous observer toute l'année, rendez-vous ici !

Et si vous avez installé une mangeoire, vous pouvez participer en plus au programme Birdlab qui s'intéresse au comportement alimentaire des oiseaux des jardins.

Spipoll, pour de venir un paparazzi des insectes pollinisateurs

Spipoll, le Suivi Photographique des Insectes Pollinisateurs, permet d'obtenir des données quantitatives sur le nombre d'espèces et d'individus participant à la pollinisation partout en France. Ces données sont fondamentales car les insectes pollinisateurs sont indispensables à nos écosystèmes. Pour participer, il vous faudra choisir une plante en fleur et photographier chaque insecte qui viendra s'y poser pendant une session de 20 minutes. A la maison, identifiez les insectes avec les clés de détermination fournies, postez vos photos et le tour et jouée !

Encore envie d'appendre ? Bien d'autres observatoires du programme Vigie Nature ici.

Et pour participer même sans sortir de chez soi...

Avec le programme les Herbonautes, participez à une grande enquête collaborative pour numériser l'herbier national du Museum. Explorez les planches avec les plantes et leurs étiquettes pour déterminer où, quand et par qui la plante a été récoltée. C'est ensuite vous qui alimentez la base de données (opération qui prendrait 500 ans à une personne seule !). Encore une fois pas de panique, chaque planche est lue par plusieurs herbonautes, ce qui limite grandement le risque d'erreurs.

Les agents municipaux aussi

Chaque année, les jardiniers participent également à certains programmes de sciences participatives, en lien avec l'association Nord Nature Chico Mendes.

Les jardiniers formés déterminent et comptent les espèces de papillons (programme Propage) et la flore de nos prairie (programme Florilège). Cela permet au niveau local d'adapter les modes de gestion, et au niveau national d'observer les dynamiques d'évolutions dans les prairies urbaines.

Pour finir, des suivis annuels sont effectués sur des points stratégiques du territoire pour suivre l'évolution de certaines espèces clés : libellules, chauves-souris, amphibiens... Pour connaître les dates des relevés et y participer, abonnez-vous simplement à la newsletter Nature en Ville.

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer