« Poursuivre la métamorphose d'un quartier en transition »

Rencontre avec Sébastien Duhem, adjoint au maire en charge de la mairie de quartier de Fives.

Partager sur :

Google+

Vous entamez un second mandat comme adjoint au maire en charge du quartier de Fives. Quelles sont vos ambitions pour les six prochaines années ?

Fives est en transition. Sa métamorphose se poursuit et j’entame dès aujourd’hui le travail pour réaliser le programme que nous avons proposé aux Lillois(es). Avec par exemple, la concertation autour de la place Caulier future place verte, le réaménagement des espaces verts, la poursuite des trames vertes. La sécurité, la propreté, l’amélioration du cadre de vie, restent bien sûr aussi au cœur des préoccupations. La poursuite des actions engagées sur les déplacements doux font également partie de la réflexion. Avec la MEL, nous travaillons à un juste partage de l’espace public entre vélos, piétons et automobilistes.

Et en ce qui concerne le projet Fives Cail ?

La première phase se termine avec la livraison de 500 logements et les premiers espaces publics végétalisés. La seconde démarre avec d’autres grandes réalisations sur cet ancien site industriel, avec un parc de plusieurs hectares, un tiers-lieu, une nouvelle piscine, une école partagée avec Hellemmes… un grand projet métropolitain au cœur de notre quartier.

Quel bilan tirez-vous de votre premier mandat ?

Je l’ai voulu participatif. Dès la première année, j’ai mis en place les ateliers de quartier, animés par des conseillers de quartier et ouverts aux habitants qui souhaitaient mettre en place des projets. Un important travail a ainsi été fait autour de l’espace public pour l’apaiser, pour végétaliser le quartier, pour créer des espaces de vie communs. Nous avons aussi planté plus de 1 000 arbres ces dernières années et ce n’est pas fini. Avec les associations fivoises volontaires, des temps forts comme les Fêtes de Fives et les festivités de fin d’année ont redynamisé l’animation de nos rues. L’objectif était de tous nous retrouver dans des moments festifs et culturels durant des temps identifiés. Le pari est réussi.

Pourquoi votre engagement en politique ?

La vie est faite de belles rencontres mais c’est aussi l’héritage de mon éducation. Ma mère a toujours eu le souci de l’autre. J’ai moi aussi eu envie d’agir pour autrui. D’abord dans l’associatif à Fives et Saint-Maurice Pellevoisin, puisque j’y ai vécu toute ma vie. Je suis tombé dans la marmite politique très jeune. À 17 ans, j’étais le benjamin des conseillers de quartier lillois et j’ai poursuivi cet engagement pendant dix-huit ans ! Les gens rencontrés m’ont fait grandir et ont contribué à mon engagement aujourd’hui.

Propos recueillis par Sabine Duez


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer