« Du liant entre les différents secteurs du quartier »

Rencontre avec Akim Oural, adjoint au maire en charge de la mairie de quartier des Bois-Blancs.

Partager sur :

Google+

Comment résumer votre parcours ?

Je suis originaire d’Hellemmes où mon engagement a débuté au sein du conseil communal d’enfants. Après un DEA de physique, j’ai travaillé sur la politique jeunesse du Département puis dirigé la communication des pompiers du Nord. J’ai pris ma carte au Parti socialiste en 1995, à l’époque où il mettait en oeuvre des réformes comme la couverture maladie universelle, les emplois jeunes, les 35 heures. Élu à Lille depuis 2008, j’ai en charge la délégation à la ville numérique et à l’inclusion numérique. Je travaille aussi sur ces sujets comme élu de la MEL ainsi qu’au niveau national.

Vous avez été adjoint au maire en charge du quartier entre 2008 et 2014, mandat qui a vu naître le projet d’EuraTechnologies dans l’écoquartier des Rives de la Haute Deûle. Quid du reste du quartier ?

Ces projets, qui se poursuivent, ont été une véritable renaissance pour ce quartier ouvrier en crise. EuraTech fait connaître le nom de Lille et des Bois-Blancs dans le monde entier. Dans ce mandat, nous allons développer deux autres centralités. Il y a des aménagements à venir sur la place Saint-Charles, « le village » des Bois-Blancs. Je pense aussi à la place de la Gare d’eau, emblématique de notre tradition batelière et superbe pôle d’attraction. Je souhaite que des acteurs locaux comme le CABB, Transport Culturel Fluvial et la maison de quartier fassent de la culture le liant entre ces secteurs.

Quelles sont les priorités des six ans à venir ?

Ce mandat verra la concrétisation du projet très attendu de rénovation des Aviateurs. L’enjeu est de les relier au secteur Gare d’eau – Rives de la Haute Deûle, en y améliorant la qualité de vie. Cela passe par la déconstruction de deux barres, la création et la rénovation de logements, les espaces publics. Il y aura des réunions sur le projet et des rencontres individuelles, aucune décision ne sera prise « dans le dos » des locataires. La réfection des rues Turgot, de Cassel, Gavarni jusqu’au quai de l’Ouest est prévue, ainsi que des aménagements pour les familles. Nous voulons un quartier apaisé et devrons intervenir sur certaines rues, notamment la rue la Bourdonnaye, pour que la circulation ne nuise pas au bien-être des riverains. Nous étudierons aussi la rénovation du parking Tourville, libérant potentiellement 120 places de stationnement Et les habitants seront invités à imaginer avec la Ville l’avenir du site de Marx Dormoy. Pour le commerce de proximité, qui souffre, les fonds de relance de la MEL et de la Région pourront être mobilisés. Enfin, je serai très attentif au soutien des assos, à la sécurité, à la lutte contre le décrochage scolaire et à l’insertion des jeunes du quartier.

Votre devise ?

Liberté, Égalité, Fraternité et Solidarité

Si vous étiez un lieu lillois ?

La place de la Gare d’Eau

Les trois choses dont vous ne pouvez pas vous passer ?

Ma famille, mes amis et les frites

Propos recueillis par Élodie De Vreyer


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer