« Construire ensemble un quartier durable et aménager les friches »

Rencontre avec Stéphane Lepetit, adjoint 

Partager sur :

Google+

Vous êtes le nouvel adjoint au maire en charge du quartier. Quel est votre parcours ?

Je suis né en Bretagne mais j’habite Lille depuis une quarantaine d’années et Vauban-Esquermes depuis vingt ans. J’y suis arrivé comme étudiant en commerce à la Catho. Ce fut mon premier engagement puisque j’ai présidé, au bout de deux ans, la Fédération des étudiants. Commercial dans une entreprise de la Métropole et père de quatre enfants, j’ai été entre 2003 et 2020 le Président du centre social Marcel Bertrand à Lille-Moulins, où j’ai également été conseiller de quartier.

Avec le centre social, nous avons accompagné les habitants lors du relogement et la démolition des barres « grise » et « colorée ». Un travail exceptionnel a été mené pour accompagner les jeunes en recherche d’emploi avec le « circuit court », cette mise en relation directe avec les employeurs imaginée par le premier adjoint Pierre de Saintignon. De l’écoute, un accompagnement social, psychologique peuvent donner l’impulsion nécessaire pour prendre un nouveau départ.

Quel élu de quartier serez-vous ?

Un homme de terrain ! Je souhaite être à l’écoute, faire remonter ce qui ne va pas mais aussi rassembler autour des projets et construire avec les habitants. Car il y a une demande de plus en plus forte de leur part. Par ailleurs Vauban-Esquermes, estampillé « privilégiés », compte 23 % d’habitants vivant sous le seuil de pauvreté. Ici aussi, il y a des familles à accompagner vers un avenir meilleur.

L’amélioration du cadre de vie est un gros enjeu du mandat…

Oui et l’on démarrera dès cet automne, avec une concertation sur la requalification de la place du Maréchal Leclerc, située sur un axe majeur du quartier. L’idée est de consulter les habitants sur leurs idées pour apaiser et embellir cette place, avant de faire plancher les urbanistes sur les pistes les plus intéressantes et réalisables. Autres projets : l’aménagement de l’ancien site EDF-Transpole et celui de la friche Lestiboudois. Ce mandat verra aussi la végétalisation de plusieurs rues du quartier, sur le modèle de la rue Desmoulins, ainsi que l’ouverture au public du jardin de 1,4 ha appartenant autrefois au couvent de la rue de Canteleu.

Le quartier compte 15 000 étudiants, qui nuisent parfois à la tranquillité nocturne. Qu’allez-vous faire ?

Les échanges avec la Catho se poursuivent pour mieux intégrer les soirées étudiantes à la vie du quartier, réduire le bruit mais aussi améliorer la propreté aux abords des débits de boisson. La réflexion sera aussi lancée avec le nouvel adjoint à la vie nocturne, Arnaud Taisne.

Votre devise ?

Ensemble, on est plus forts !

Votre lieu préféré dans Lille ?

La Citadelle, poumon vert et havre de paix et de rencontres au cœur de la ville.

Trois choses dont vous ne pouvez pas vous passer ?

Ma famille, le beurre salé, mon téléphone !

Propos recueillis par Élodie de Vreyer


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer