Plus de place et de sécurité pour piétons et cyclistes

Le plan de circulation en 2014 et la généralisation du 30 km/h ont été les premiers jalons pour une ville apaisée et moins polluée. La qualité de l’air est un enjeu fort des prochaines années. Un travail plus étroit avec la MEL va être engagé.

Partager sur :

Google+

On traverse Lille en 30 minutes. L’un des premiers objectifs est donc de développer son caractère piéton. Les piétonisations éphémères, en concertation avec les riverains et commerçants, seront aussi étendues pour un nouvel usage de la rue, plus agréable et plus tranquille. L’ambition est d’aller plus loin avec des journées sans voiture et des « dimanches de la Liberté » : la piétonisation dominicale, plusieurs fois dans l’année, du boulevard de la Liberté.

 Le vélo est également au centre de la politique « mobilités » depuis plusieurs années avec le développement des pistes cyclables, la multiplication des arceaux et la création des box à vélos et la sécurisation des pistes pour les cyclistes. Cet élan se poursuit avec la création de nouveaux aménagements et pistes cyclables sécurisées, notamment ceux du Réseau Express Vélo qui permettra de relier le centre de Lille aux villes voisines en toute sécurité. Pour accompagner ces projets, une Maison des mobilités durables verra le jour. Ce sera un véritable lieu ressource pour les particuliers et entreprises, qu’ils souhaitent se remettre en selle ou mettre en place des plans de mobilité douce.

En complément, l’offre de stationnement sera adaptée, avec des tarifs préférentiels pour les riverains. Les véhicules les plus polluants seront interdits d’accès à Lille grâce à l’activation d’une « zone à faibles émissions » délimitée avec la MEL. Une prime métropolitaine devra accompagner la reconversion écologique des véhicules pour ne pas pénaliser les habitants.


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer