Soutien renforcé au commerce et à la recherche d'emploi

Accompagner les entreprises autour d’Euralille, Eurasanté, Eura-Technologies, Euralimentaire Lille est devenue une référence entreprenariale et a constitué un bassin de 30 000 emplois autour de ses pôles d’excellence. Ce développement va se poursuivre.

Partager sur :

Google+

Avec EuraClimat, un nouveau pôle d’excellence va être lancé. Il générera de l’emploi, de l’attractivité et de l’expertise sur la question du dérèglement climatique qui est aujourd’hui un enjeu crucial. En ces temps de crise, le développement économique doit plus encore se concentrer sur l’appui au secteur de l’économie sociale et solidaire, le soutien des commerces locaux et l’accompagnement des publics les plus éloignés de l’emploi.

C’est la priorité pour garantir un développement soutenable de Lille, où chacun trouve sa place. En matière d’aide à la recherche d’emploi, les jeunes sont prioritaires pour la Ville. Leur accompagnement sera renforcé à travers les services civiques – Lille est la ville la plus active de France avec près de 2 000 services civiques créés , la garantie jeune pour 5 000 bénéficiaires, ou encore le programme « circuit court » qui doit permettre à 3 000 jeunes de trouver un emploi durable. Le nouveau dispositif « 1 000 apprentis », lancé cet automne avec la Mission locale, aidera tous ceux qui cherchent une voie professionnalisante. L’action économique, ce sont aussi les commerces, durement éprouvés par la crise sanitaire et le confinement.

La priorité est la préservation d’un commerce indépendant et de qualité, qui participe largement à l’attractivité de Lille. Pour cela, la Ville va faciliter les initiatives de celles et ceux qui aimeraient se lancer – dispositif « Ma boutique à l’essai ». Le commerce sera également soutenu via la requalification d’artères commerçantes, l’extension des places de stationnement shop & go et les piétonisations temporaires. Des opérations événementielles de proximité comme « Les commerçants font leur braderie » permettront enfin de poursuivre la promotion du commerce et de l’hôtellerie- restauration lillois.

 Ce développement doit s’accompagner d’une démarche responsable, la Ville souhaitant favoriser les livraisons à faibles émissions pour limiter l’accès de gros camions dans le coeur de ville. Cela passera notamment par le financement de vélos-cargos et le recours accru aux véhicules électriques.

De nouveaux outils de concertation citoyenne

Face à la crise démocratique dont témoigne l’abstention grandissante aux élections, la démocratie locale est primordiale. Cette participation accrue à la prise de décision prendra plusieurs formes. 

D’abord la poursuite et le renforcement du budget participatif. Il permet depuis 2018 la réalisation de projets pensés et votés par les Lillois et c’est une grande réussite. Son budget sera augmenté pour atteindre 2 millions d’euros, dont 500 000 € réservés aux propositions des enfants. Les habitants seront aussi largement consultés sur les projets d’aménagements urbains, comme l’avenir de l’avenue du Peuple Belge.

Des appels à idées sont prévus, de même que des lieux de collaborations sur des sujets aussi variés que la propreté, l’aménagement de l’espace public, mais aussi le climat. Un Haut Conseil lillois pour le climat, une suite du débat citoyen sur le climat qui a permis à un collectif d’habitants de se former sur le sujet pour faire ensuite des propositions d’action. Ce Haut Conseil associera les citoyens pour que les projets soient portés en commun et en confiance.


Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer