Santé des femmes : la précarité menstruelle en question

Le 28 mai a eu lieu la Journée mondiale d’action pour la santé des femmes. Celle-ci promeut l’accès aux services de santé de qualité en luttant contre les obstacles que peuvent rencontrer les femmes dans l’accès aux soins. Zoom sur la question des protections périodiques.

Partager sur :

Google+

Les initiatives lilloises

De nombreuses actions sont menées partout en France pour lutter contre la précarité menstruelle. A Lille, le Conseil Lillois de la jeunesse et l’association Nouvelles règles, en partenariat avec Règles élémentaires ont mis à disposition des boîtes pour récolter les produits d’hygiène intime dans les 10 mairies de quartier et à la Maison des associations. 

Il existe d'autres actions comme l’opération #PourEuxLille qui permet aux Lillois d’offrir un repas qu'ils ont cuisiné aux personnes sans-abri mais également de donner des produits d’hygiène intime et des soins avec les paniers #PourElles. En savoir plus
Vous aussi, faites don de protections d’hygiène intime aux femmes dans le besoin !

Chaque mois, l’obstacle économique confronte des milliers de femmes à la précarité menstruelle.

Selon le rapport parlementaire Romeiro Dias Taurine de février 2020, ce sont 1,7 million de femmes, en France, qui sont concernées par la précarité menstruelle. Parmi les femmes les plus touchées, on compte d'abord celles qui n'ont pas de domicile fixe (environ 40 000 femmes), les étudiantes précaires (environ 270 000 étudiantes), les détenues, ainsi que toutes les femmes qui ont des difficultés financières dans leur vie quotidienne.

Suite à ce rapport, le gouvernement a annoncé, jeudi 13 février, qu’il expérimenterait en 2020 la gratuité des protections hygiéniques dans plusieurs lieux collectifs.



Lire aussi

Femmes précaires : le droit à la santéSanté

L’association ADSF est arrivée à Lille voilà bientôt deux ans. Sa mission : améliorer la prise en charge globale de la santé des femmes, notamment...

Voir
Les bienfaits de l’intergénérationnelSolidarité

La résidence Rives mêle familles et seniors, valides et personnes en situation de handicap. Un lieu d'entraide et de solidarité. 

Voir
La Ville soutient les associations Solidarité

Maintien des subventions et création d'un fonds d'aide : la Ville est aux côtés des associations, qu'elles soient très sollicitées pour prêter mai...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer