Un plan pour vivre comme vous êtes !

Pour combattre les agressions et les discriminations contre les personnes LGBTQIA+ (*), la Ville de Lille a élaboré un plan de prévention et de sensibilisation.

Partager sur :

Google+

Le plan a été construit au fil d’une année et en étroite collaboration avec les nombreux acteurs de terrain. Dix objectifs se déclinent en trois grands axes : sensibiliser, accompagner et être exemplaire. Ce plan de prévention et de lutte contre les discriminations à l’égard des personnes LGBTQIA+ a été voté au conseil municipal du 10 décembre

« On parle souvent de bien-vivre ensemble, ce plan va y contribuer », remarque Jérôme Pianezza, conseiller municipal chargé de la lutte contre les discriminations.

Comment sensibiliser ?

Grâce à des campagnes de communication, des créations artistiques dans l’espace public, de l’éducation dans les écoles et les centres sociaux. « Il est incontournable de sensibiliser sur le droit à la différence et le respect d’autrui », affirme l’élu. À l'image de l'exposition proposée par la Ville du 17 mai au 4 juin, lui-même jour de la 25e édition de la Marche des Fiertés.

Comment accompagner ?

Un annuaire des partenaires du territoire va être élaboré, pour promouvoir les droits et avoir accès à toute l’information nécessaire. Un gros travail de réflexion est également engagé pour créer des « lieux sûrs », sur le modèle des « safe zones » qui existent au Québec. 

Principe : lors d’une agression ou d’une amorce d’agression, verbale ou physique, pouvoir se réfugier dans un endroit rassurant. Commerçants et citoyens, notamment autour des lieux festifs, vont être mobilisés.

Comment être exemplaire ?

Si l’accueil est bienveillant dans la majorité des cas (selon les associations de terrain), il est « toujours possible de mieux faire », remarque Jérôme Pianezza. À titre d'exemple, des formations pour les agents municipaux, dispensées par deux spécialistes du sujet, sont lancées ce mois de mai 2022.

Une vigilance particulière est annoncée pour lutter contre les violences administratives, lors d’un changement d’identité, par exemple. Ou dans le domaine sportif. Les nouveaux vestiaires du stade Adolphe Max, dans le Vieux Lille, ont été organisés afin qu’exercer un loisir ne soit pas stigmatisant ou difficile.

« C’est un plan ambitieux qui a une âme », conclut l’élu, « avec la volonté de faire qui relève plus d’une histoire de cœur que de pognon », même si les subventions accordées aux associations sont importantes, bien sûr.

(*) lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queers, intersexes et asexuelles



Lire aussi

Des parents chercheurs partagent leur B.D.Enfance et famille

À la maison de quartier Les Moulins, des parents chercheurs échangent sur leurs soucis du quotidien et trouvent des solutions ensemble. Une forme...

Voir
Kharkiv, citoyenne d'honneurSolidarité

La Ville de Lille a attribué la citoyenneté d'honneur à Kharkiv, ville ukrainienne jumelle de Lille, lors du Conseil municipal du 8 avril.

Voir
Inauguration foyer Solfa – Edouard Denis Communication

Le Groupe Edouard Denis et l’association SOLFA (Solidarité Femmes Accueil), ont inauguré le 28 avril la résidence de 34 logements à destination de...

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer