Accompagner les enfants victimes des violences conjugales

L’association SOLFA se préoccupe des effets néfastes des violences conjugales sur les enfants. Et met en place une prise en charge psychologique.

Le service Brunehaut Enfant propose des consultations thérapeutiques pour les enfants au sein de l'association SOLFA.

Partager sur :

Google+

En 2020, 14 enfants ont trouvé la mort dans un contexte de violences conjugales et une cinquantaine ont été témoins de la scène du crime ou étaient présents au domicile lors de l’homicide, toujours dans ce même contexte.

Qui dit violences conjugales dit inévitablement enfants victimes au sein de la famille. Ces enfants se retrouvent à entendre des scènes brutales ou même à y assister Ils peuvent aussi être eux-mêmes les cibles de coups et/ou de paroles menaçantes ou humiliantes.

Le service Brunehaut Enfant propose des consultations thérapeutiques pour les enfants au sein de l'association SOLFA. Le contexte de violences conjugales ainsi connu amène les professionnels à une vigilance particulière et un accompagnement spécifique.

Parole, dessin, jeu…

« À la demande d’un parent ou suite au signalement d’un enseignant ou d’un médecin, par exemple, nous recevons l’enfant pour un temps d’échanges par la parole mais aussi par le jeu ou le dessin », explique Claire Martinez, la psychologue des lieux. Et de préciser : « l’enfant n’est pas obligé de venir, il doit en avoir envie, et l’accord des deux parents est indispensable aussi ».

Ces séances, dans un contexte rassurant, permettent aux jeunes victimes d’avoir des moments à elles, loin des problèmes des adultes. « L’enfant peut déposer son vécu au sein de mon bureau, et il est accompagné pour réinvestir des activités qui lui permettent de retrouver une place d’enfant », remarque Claire Martinez, « et c’est au fil de ces rencontres qui durent entre une demi-heure et une heure que les enfants eux-mêmes amènent des solutions ».

De nombreuses conséquences

Des solutions pour éviter les traumatismes à long terme provoqués par une exposition, directe ou indirecte, aux violences conjugales. Car les violences et l’insécurité qu’elles génèrent sont préjudiciables au développement affectif et psychologique de l’enfant et à sa santé. Les conséquences peuvent se manifester par de l’anxiété, des problèmes de concentration, des troubles du sommeil ou de l’alimentation, des retards dans les apprentissages, une conduite agressive, des tendances addictives, entre autres…

« Il est aussi très important de pouvoir dire que la société, par la loi, interdit ces violences », précise la psychologue. Et de s’employer à ce que l’enfant victime ne reproduise pas de telles situations une fois devenu adulte.

Prévenir le sexisme

Brunehaut Enfant a d’ailleurs mis en place un service de prévention des comportements sexistes. « Il est avéré que les violences conjugales et sexuelles sont liées à la persistance, dans nos sociétés, des inégalités entre femmes et hommes », affirme Cindy Vandamme, cheffe de services du Pôle violences faites aux femmes de l’association SOLFA.
Le service de prévention intervient dans les écoles par exemple, pour échanger avec respect sur ces questions d’égalité et remettre en question les stéréotypes sur le masculin et le féminin.

Par Valérie Pfahl

Brunehaut Enfant, 94 rue de Wazemmes, 0971552312, brunehautenfant@asso-solfa.fr

Dans le cadre du 25 novembre, journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes

. Du 16 au 20 novembre, exposition "Arrête ton cirque"

Elle raconte l'histoire d'un enfant témoin de violences conjugales, qui voit tout mais que personne n'entend. 

Médiathèque de Lille Sud, 11 rue de l'Asie. À partir de 9 ans. Entrée gratuite aux horaires d'ouverture habituels (passe sanitaire et port du masque obligatoire dès 11 ans).

. Samedi 20 novembre, journée internationale des droits de l'enfant

Venez assister à la lecture de l'album en lien avec l'exposition, puis participez aux ateliers proposés.

Atelier de création visuelle avec Meïlo et son expérience créative : peindre des larmes de tristesse ou de joie, à l'image des émotions qui nous traversent, par la magie de l'eau et des couleurs, à l'eau de mer, sur carte postale.

Atelier d'écriture avec Julie Le Feunteun pour écrire une carte postale de son "pays" intérieur à son ami.e imaginaire ou réel.le, ou à cet.te ami.e qui est en nous, d'abord avec des émotions qui nous rétrécissent, nous oppressent, nous retiennent, puis quand on se sent léger.ère et que l'on a envie de partager le beau jardin dont on rêve et qui parfois nous habite

Entrée libre, à partir de 9 ans, sur inscription, au 03 20 53 07 62, ou sur place auprès du personnel de la médiathèque ou par mail : biblillesud@mairie-lille.fr



Lire aussi

Soldes d'hiver 2022Jeunes et étudiants

Les soldes d'hiver 2022 commencent le mercredi 12 janvier et se termineront le mardi 8 février. Rendez-vous dans vos boutiques de Lille !

Voir
Recensement 2022 à LilleAdministration

La campagne du recensement de la population se déroule du jeudi 20 janvier au samedi 26 février 2022.

Voir
LOSC vs Chelsea en 8ème de finale de la Ligue des ChampionsSport

Les Dogues rencontreront Chelsea le 16 mars prochain au Stade Pierre Mauroy (21h).

Voir

Partager la page via les réseaux sociaux :

Fermer